„Sonnez du cor. Rassemblez le peuple! » en Berne 2005




„Sonnez du cor. Rassemblez le peuple!« 

Samedi 15 oct. 2005  Berne

 

14:00 heures Début. Sonnez du cor!

Chers frères et soeurs

Toujours à nouveau, nous entendons et lisons dans les médias que l’humanité se dirige vers une catastrophe dont les dommages subis par l’environnement sont irréparables. Je crois que la plus grande tragédie de l’humanité est de vivre une relation brisée avec notre Créateur, le Dieu d’Israël et le Père de notre Seigneur Jésus Christ. Cependant, cette « catastrophe » n’est pas irréparable. Chaque être humain a la possibilité de faire demi-tour, de revenir à une relation de père et fils. Nous avons tous désespérément besoin d’une réformation de notre cœur! Il est particulièrement honteux de voir l’évolution de notre pays. Mais à quoi nous attendons-nous donc? Il s’agit d’une évolution parfaitement naturelle pour un peuple et une nation qui se veut sciemment libre de Dieu. Et si nous sommes libres face à Dieu, nous sommes aussi libre de toute protection, libre de toute aide, de tout amour, de tout espoir, orientation, vision, racine, relation et libre de tout avenir. Mais ce qui est encore plus honteux, c’est de voir l’état de notre propre cœur. Nous qui disons aimer Jésus, sanctifier son nom et vivre dans la crainte de Dieu, sommes tièdes, adaptés, indolents, réprobateurs et remplis de crainte face à l’homme. L’appel de ce rassemblement vient de Dieu, qui avait appelé en 1994 déjà. Nous entendrons une nouvelle fois tout à l’heure ce qu’il avait dit à l’époque. Il aimerait communiquer avec nous. La Bible, sa Parole, n’est pas soumise aux tendances de la mode ni à l’esprit du temps. Elle était, elle est et est reste la Parole de Dieu à travers toutes les époques. En tant que pays, peuple et personnes individuelles, nous devons nous poser une question fondamentale: voulons revenir à cette relation d’amour avec Dieu ou continuer sans lui, dans le chaos et vers notre perte? Je vous remercie d’être venus. Cet après-midi, nous voulons avancer ensemble, nous rapprocher de Dieu et aller avec Lui dans notre pays qui recherche désespérément cet amour sans même le savoir.

Pourquoi sonnons-nous du schofar, cet instrument spécial, important aux yeux des Juifs, donné par Dieu? Le son du schofar proclame la seigneurie de Dieu dans le monde entier. C’est au son du schofar que les murailles de Jéricho sont tombées. On sonnait du schofar lorsque les rois étaient couronnés, mais également en cas de danger.

On soufflait également de la trompette lorsque l’armée rentrait victorieuse pour proclamer les actions magnifiques de Dieu. Mais sa principale fonction est la proclamation que le jour du jugement viendra. Nous avons aujourd’hui encore le choix. Maintenant, le moment est venu …

Nous prions ensemble le „Notre Père“ (chacun dans sa langue)

 

„Saint, saint, saint est le Seigneur Dieu tout-puissant, qui était, qui est et qui vient.“  Apoc. 4,8

Jésus leva les yeux vers le ciel et dit: Père, l’heure est venue. Manifeste la gloire de ton Fils, afin que le Fils manifeste aussi ta gloire. Tu lui as donné le pouvoir sur tous les êtres humains, pour qu’il donne la vie éternelle à ceux que tu lui as confiés. La vie éternelle consiste à te connaître, toi le seul véritable Dieu, et à connaître Jésus-Christ, que tu as envoyé. J’ai manifesté ta gloire sur la terre; j’ai achevé l’oeuvre que tu m’as donné à faire. Maintenant donc, Père, accorde-moi en ta présence la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde existe. (Jean 17,1-5)

Louons Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ! Il nous a bénis dans notre union avec le Christ, en nous accordant toute bénédiction spirituelle dans le monde céleste. Avant la création du monde, Dieu nous avait déjà choisis pour être siens par le Christ, afin que nous soyons saints et sans défaut à ses yeux. Dans son amour, Dieu avait décidé par avance qu’il ferait de nous ses enfants par Jésus-Christ; dans sa bienveillance, voilà ce qu’il a voulu. Louons donc Dieu pour le don magnifique qu’il nous a généreusement fait en son Fils bien-aimé. Car, par le sacrifice du Christ, nous sommes délivrés du mal et nos péchés sont pardonnés. Dieu nous a ainsi manifesté la richesse de sa grâce, qu’il nous a accordée avec abondance en nous procurant une pleine sagesse et une pleine intelligence: Il nous a fait connaître son plan secret que, dans sa bienveillance, il avait décidé par avance de réaliser par le Christ. Ce plan, que Dieu achèvera à la fin des temps, consiste à réunir tout ce qui est dans les cieux et sur la terre sous un seul chef, le Christ. Dans notre union avec le Christ, nous avons reçu la part qui nous était promise, car Dieu nous avait choisis par avance, selon son plan; et Dieu réalise toutes choses conformément à ce qu’il a décidé et voulu.  (Eph. 1,3-11)

Car c’est le Christ lui-même qui nous a apporté la paix, en faisant des Juifs et des non-Juifs un seul peuple. En donnant son corps, il a abattu le mur qui les séparait et en faisait des ennemis. Il a annulé la loi juive avec ses commandements et ses règlements, pour former avec les uns et les autres un seul peuple nouveau dans l’union avec lui; c’est ainsi qu’il a établi la paix. Par sa mort sur la croix, le Christ les a tous réunis en un seul corps et les a réconciliés avec Dieu; par la croix, il a détruit la haine. Le Christ est donc venu annoncer la Bonne Nouvelle de la paix à vous les plus lointains comme aux plus proches. C’est en effet par le Christ que nous tous, Juifs et non-Juifs, nous pouvons nous présenter devant Dieu, le Père, grâce au même Saint-Esprit. (Eph 2,14-18)

Chantons tous ensemble: Ruach  (Le terme hébreu signifie esprit, haleine, vent)

Ru-ach, Ru-ach, Ru—ach. (2x)

Ni par puissance, ni par force, mais par l’Esprit du Seigneur! (2x)

Sonnez du cor

Minute de silence devant Dieu! (Arrêtez et reconnaissez que je suis Dieu!  Ps 46,11)

Annoncer l’offrande et procéder à la collecte

Que celui qui a des oreilles écoute bien ce que l’Esprit dit aux Églises!“      Apoc. 2,7

Ecoute Israël, écoute commune de Suisse: Tu dois aimer le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ton intelligence et de toute ta force.  (Marc 12,30)

Jésus te demande: „M’aimes-tu“?   (Jean 21,15)

Voici mon commandement: aimez-vous les uns les autres comme je vous aime.     (Jean 15,12)

Comment vivre une vie qui plaît à Dieu?

Voici donc ce que je vous demande avec insistance au nom du Seigneur: ne vous conduisez plus comme les païens que leurs pensées mènent au néant!  (Eph 4,17)

Vous devez donc, en renonçant à votre conduite passée, vous débarrasser de votre vieille nature que ses désirs trompeurs mènent à la ruine. Dieu veut complètement vous renouveler dans votre cœur et votre esprit. Revêtez-vous de la nouvelle nature, créée à la ressemblance de Dieu et qui se manifeste dans la vie juste et sainte qu’inspire la vérité. C’est pourquoi, rejetez le mensonge! Que chacun dise la vérité à son prochain, car nous sommes tous membres d’un même corps. Si vous vous mettez en colère, ne péchez pas; que votre colère s’apaise avant le coucher du soleil. Ne donnez pas au diable l’occasion de vous dominer. Que celui qui volait cesse de voler; qu’il se mette à travailler de ses propres mains pour gagner honnêtement sa vie et avoir ainsi de quoi aider les pauvres.

Qu’aucune parole mauvaise ne sorte de votre bouche; dites seulement des paroles utiles, qui répondent à un besoin et encouragent autrui, pour faire ainsi du bien à ceux qui vous entendent. N’attristez pas le Saint-Esprit que Dieu vous a accordé; il est la garantie que le jour viendra où Dieu vous délivrera complètement du mal. Chassez loin de vous tout sentiment amer, toute irritation, toute colère, ainsi que les cris et les insultes. Abstenez-vous de toute forme de méchanceté. Soyez bons et pleins d’affection les uns pour les autres; pardonnez-vous réciproquement, comme Dieu vous a pardonné par le Christ. (Eph. 4,22-32)

Relations envers les Juifs et Israël:

Etait-ce l’intention de Dieu de laisser tomber ce peuple parce qu’il voulait se détourner définitivement? Certainement pas! Mais, grâce à leur faute, les autres peuples ont pu obtenir le salut, de manière à exciter la jalousie des Juifs. Or, si la faute des Juifs a enrichi spirituellement le monde, si leur abaissement a enrichi les autres peuples, combien plus grands encore seront les bienfaits liés à leur participation totale au salut! Je m’adresse maintenant à vous qui n’êtes pas juifs: je suis l’apôtre destiné aux peuples non juifs et, en tant que tel, je me réjouis de la tâche qui est la mienne. J’espère ainsi exciter la jalousie des gens de ma race pour en sauver quelques-uns. En effet, quand ils ont été mis à l’écart, le monde a été réconcilié avec Dieu. Qu’arrivera-t-il alors quand ils seront de nouveau accueillis? Ce sera un vrai retour de la mort à la vie!

Si la première part du pain est présentée à Dieu, tout le reste du pain lui appartient aussi. Si les racines d’un arbre sont offertes à Dieu, les branches lui appartiennent aussi. Israël est comme un olivier auquel Dieu a coupé quelques branches; à leur place, il t’a greffé, toi qui n’es pas juif, comme une branche d’olivier sauvage: tu profites maintenant aussi de la sève montant de la racine de l’olivier. C’est pourquoi, tu n’a pas à mépriser les branches coupées. Comment pourrais-tu te vanter? Ce n’est pas toi qui portes la racine, mais c’est la racine qui te porte.  (Rom 11,11-18)

En ce temps-là, dit le Seigneur, je rétablirai Juda et Jérusalem dans leur ancienne situation. Je rassemblerai les peuples étrangers, je les ferai tous descendre dans la vallée nommée le Seigneur juge. Là, je les appellerai en jugement pour tout ce qu’ils ont fait à Israël, le peuple qui m’appartient: ils l’ont dispersé parmi des nations étrangères et se sont partagé mon pays. (Joël 4,1-2)

Parole prophétique de 1994 (Werner Woiwode)

« Je vais te laisser participer à la douleur que j’éprouve pour ce pays, ce peuple qui a été nommé selon mon nom. Car ils m’ont abandonné moi la source d’eau vive pour se creuser des citernes trouées et puantes. Vous dites que vous êtes riches et n’avez besoin de rien. Mais vous ne reconnaissez pas que vous êtes malheureux misérables, pauvres, aveugles et nus. Vous célébrez vos cultes, vos réunions de prière et vous parlez de moi. Et moi, le Seigneur, je suis dehors, derrière la porte et je frappe. Mais vous me laissez dehors. Moi qui suis saint, je vous ai appelé a être saints dans toutes vos voies. Mais vous marchez sur vos propres chemins et souillez mon nom. Ce pays a besoin de guérison. Malgré tout je veux guérir, je veux sauver et je veux réveiller. Mais je puis faire cela seulement si mon peuple, sur qui mon nom est proclamé, s’humilie, prie, recherche ma face et se détourne de ses mauvaises voies. C’est pourquoi allez par tout le pays, dans chaque capitale pour m’adorer, proclamer mon nom et préparer le chemin pour mon peuple.

Franchissez, franchissez les portes! Préparez un chemin pour le peuple! Frayez, frayez la route, ôtez les pierres! Elevez une bannière vers le peuple.

Allez dans chaque capitale cantonale et par vos prières, préparez le chemin pour mon peuple. Aidez à purifier ces villes par vos prières. Elevez partout comme bannière, le nom de Jésus Christ! Je veux rétablir ce pays et dans chaque ville importante établir des sentinelles qui veilleront jour et nuit. Vos prières obtiendront des libérations, entre autres pour les responsables spirituels. Ils recevront une vision nouvelle de sorte qu’ils se rapprocheront les uns des autres pour chercher ma face. De nouveaux groupes, mouvements et maisons de prière naîtront et les cercles de prière existants seront encouragés et saisis de façon nouvelle par mon Esprit. A ces groupes, j’ajouterai de nouvelles sentinelles pleines de feu. Tout cela produira un changement de climat spirituel dans le pays. Il y aura de grosses secousses visibles. De plus en plus, ce pays se disloquera. Mais par la prière sérieuse de mes enfants beaucoup de membres de mon peuple seront préparés à s’humilier, à prier, à chercher ma face et à se détourner de leurs mauvaises voies.

Et le jour vient, lorsque vous aurez accompli tout ce que je vous ai demandé, que beaucoup de mon peuple sur lequel mon nom est proclamé, se réuniront d’un seul esprit pour se repentir de tout leur cœur et m’adorer. J’écouterai et beaucoup dans ce pays seront guéris et délivrés. Et le réveil viendra dans mon peuple et les gens du monde seront touchés. Des personnalités du monde de la politique, de l’économie et de la culture seront touchés et se convertiront. Et vous serez à nouveau le sel qui pénètre. Moi, le Seigneur, je le ferai! »

Sonnez du cor!

Minute de silence devant Dieu!

„Il est encore temps, maintenant, de revenir à moi, affirme le Seigneur. Faites-le de tout votre coeur: jeûnez, pleurez et suppliez-moi. Il ne suffit pas de déchirer vos vêtements, c’est votre coeur qu’il faut changer. Oui, revenez au Seigneur, votre Dieu: Il est bienveillant et compatissant, patient et d’une immense bonté, toujours prêt à renoncer à ses menaces.“ (Joël 2,12-13)

Si nous prétendons être en communion avec lui, alors que nous vivons dans l’obscurité, nous sommes menteurs, nous n’agissons pas selon la vérité. Mais si nous vivons dans la lumière, comme Dieu lui-même est dans la lumière, alors nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché.

Si nous prétendons être sans péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n’est pas en nous. Mais si nous confessons nos péchés, nous pouvons avoir confiance en Dieu, car il est juste: il pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout mal. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous faisons de Dieu un menteur et sa parole n’est pas en nous. Mes enfants, je vous écris ceci afin que vous ne commettiez pas de péché. Mais si quelqu’un en commet, nous avons un avocat auprès du Père: Jésus-Christ, le juste. Car Jésus-Christ s’est offert en sacrifice pour le pardon de nos péchés, et non seulement des nôtres, mais aussi de ceux du monde entier.   (1 Jean 1,6-2,2)

Dans quels domaines est-ce que je suis peut-être „coupable“ et je vis dans le péché?

Dans ma relation avec Dieu le Père, Jésus-Christ ou le Saint-Esprit

Dans ma relation avec mes frères et soeurs ou d’autres personnes

A quoi ressemble ma vie (divine)?

La reconnaissance et l’amour pour les Juifs et Israël

Nous demandons à Dieu de sonder nos coeurs et de tout amener à la lumière, et voulons nous recueiller quelques minutes pour confesser ce que nous avons reconnus, chacun pour soi personnellement.

En tant que personnes vivant dans ce pays, nous prions pour le pardon du péché de l’Eglise, des communes, de notre peuple et de notre gouvernement. Nous te confessons:

– l’égoïsme, la fierté, la suffisance et la pensée humaniste;

– les mensonges, les tromperies, l’infidélité, la cupidité, la soif de pouvoir;

– la haine, le mépris, les intrigues et la violence dans nos relations;

– la dissolution des familles et des générations, l’infidélité conjugale, les divorces;

– le fait que la Suisse soit devenue un lieu de prédilection pour les occultistes, les satanistes et les ésotériques;

– l’immoralité grandissante et impudente: le sexe dans les médias/la publicité, l’homosexualité devenue « présentable » par décret et transmise comme étant quelque chose de tout à fait « naturel »;

– le meurtre à des milliers d’enfants que la loi permet d’avorter légalement;

– l’usurpation du droit à décider de la vie et de la mort (euthanasie).

Pour Israël nous confessons:

– que nous avons une perspective empreinte d’humanisme et d’antisémitisme;

– que nous avons une vue politique d’Israël et non biblique (ignorance de la façon de voir de Dieu);

– que nous avons cru dans le mensonge de la « théologie de remplacement » (les Juifs ont perdu toutes les promesses. Elles sont maintenant valables pour l’Eglise), et que nous y croyons toujours;

– que les Juifs, peuple élu de Dieu, aient été avilis;

– nous avons pris aux Juifs le droit de vivre par exemple en liberté dans un lieu de leur choix. De 1776 et pour 80 ans environ, ils ont uniquement eu le droit de vivre à Lengnau et à Endingen. Sous la Place fédérale se trouvait un quartier juif et un cimetière. Et là où l’on entre aujourd’hui au Palais fédéral s’élevait à l’époque la porte des Juifs. Dans le temps, c’est par cette porte que la population juive de Berne a plusieurs fois été chassée de la ville;

– que nous méprisons tout simplement des affirmations parfaitement claires et bibliques concernant le sol appartenant au peuple;

– 60 ans après le pire génocide de l’histoire de l’humanité, l’antisémitisme s’étend en Suisse, plus puissant que jamais. Et ce, jusque dans les Eglises et les assemblées. Nourri par la théologie de remplacement, l’antisémitisme prolifère comme un ulcère cancéreux mortel. Les Juifs sont méprisés en tant que peuple et en tant que nation.

Prière commune avec tout le monde

Ah, Seigneur, Dieu grand et redoutable, tu maintiens ton alliance avec ceux qui obéissent à tes commandements, et tu restes fidèle envers ceux qui t’aiment. Nous avons péché, nous sommes coupables; nous nous sommes révoltés contre toi, nous nous sommes détournés de tes commandements. Nous n’avons pas écouté tes prophètes qui ont parlé de ta part à nos responsables politiques, à nos ancêtres et au peuple tout entier de Suisse.

Nous avons péché, nous nous sommes détournés de toi. Ah, Seigneur, détourne ton ardente colère de la Suisse. A cause de nos fautes et des péchés de nos ancêtres, ton nom est couvert d’insultes.

Écoute donc, Seigneur notre Dieu, la prière de tes enfants et nos supplications. Par égard pour toi-même, regarde avec bonté notre pays. Mon Dieu, écoute bien, regarde attentivement; vois l’état de dévastation de notre ville et de ton Eglise. En te présentant nos supplications, nous ne comptons pas sur nos mérites, mais sur ton amour infini. Seigneur, écoute-nous! Seigneur, pardonne-nous! Seigneur, sois attentif! Par égard pour toi, mon Dieu, interviens sans tarder!

Nous te prions et te le demandons au nom de Jésus-Christ, ton fils bien-aimé. (d’après Daniel 9).

Sonnez du cor.

Minute de silence devant Dieu!

 

^„Ne vous endormez pas, priez en tout temps!“       (Luc 21,36a)

Pourquoi devons prier? Pour notre propre protection!

Prenez garde! Ne laissez pas votre esprit s’alourdir dans les fêtes et l’ivrognerie, ainsi que dans les soucis de cette vie, sinon le jour du Jugement vous surprendra tout à coup, comme un piège; car il s’abattra sur tous les habitants de la terre entière. Ne vous endormez pas, priez en tout temps; ainsi vous aurez la force de surmonter tout ce qui doit arriver et vous pourrez vous présenter debout devant le Fils de l’homme. (Luc 21,34-36)

Intercéder pour autrui

En tout premier lieu, je recommande que l’on adresse à Dieu des demandes, des prières, des supplications et des remerciements pour tous les êtres humains. Il faut prier pour les rois et tous ceux qui détiennent l’autorité, afin que nous puissions mener une vie tranquille, paisible, respectable, dans un parfait attachement à Dieu. Voilà ce qui est bon et agréable à Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les humains soient sauvés et parviennent à connaître la vérité. (1.Tim. 2,1-4)

Intercéder pour les Juifs et Israël

Sur tes murailles, Jérusalem, j’ai placé des veilleurs. Ils ne devront jamais se taire, ni le jour ni la nuit. Vous qui rappelez au Seigneur le souvenir de Jérusalem, ne faites aucune pause. Ne le laissez pas en repos jusqu’à ce qu’il l’ait rétablie, jusqu’à ce qu’il ait fait d’elle la gloire de toute la terre. (Esa. 62,6-7)

En fonction du temps, moment de prière commune pour ces trois domaines.

Réveil avec le cor des Alpes seul puis „Sonnez du cor“ tous ensemble.

Chantons ensemble l’hymne national:

Sur nos monts, quand le soleil
Annonce un brillant réveil,
Et prédit d’un plus beau jour le retour,
Les beautés de la patrie
Parlent à l’âme attendrie;
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un coeur pieux,
Les accents émus d’un coeur pieux.

Lorsqu’un doux rayon du soir
Joue encore dans le bois noir,
Le coeur se sent plus heureux près de Dieu.
Loin des vains bruits de la plaine,
L’âme en paix est plus sereine,
Au ciel montent plus joyeux
Les accents d’un coeur pieux,
Les accents émus d’un coeur pieux.

Lorsque dans la sombre nuit
La foudre éclate avec bruit,
Notre coeur pressent encore le Dieu fort;
Dans l’orage et la détresse
Il est notre forteresse;
Offrons-lui des coeurs pieux:
Dieu nous bénira des cieux,
Dieu nous bénira du haut des cieux.

Des grands monts vient le secours;
Suisse, espère en Dieu toujours!
Garde la foi des aïeux, Vis comme eux!
Sur l’autel de la patrie
Mets tes biens, ton coeur, ta vie!
C’est le trésor précieux
Que Dieu bénira des cieux,
Que Dieu bénira du haut des cieux.

Mission et prière de bénédiction

L’Esprit du Seigneur est sur moi, il m’a consacré pour apporter la Bonne Nouvelle aux pauvres. Il m’a envoyé pour proclamer la délivrance aux prisonniers et le don de la vue aux aveugles, pour libérer les opprimés, pour annoncer l’année où le Seigneur manifestera sa faveur. (Luc 4,18-19)

Et pour finir: Sonnez du cor

 

Les commentaires sont clos.