EUoP Rencontre européenne de prière à Rome 2014

du 12 au 16 octobre 14

Comme l’Italie avait la présidence du Conseil de l’EU pour la deuxième moitié de 2014, env. 40 intercesseurs de 15 pays se sont rassemblés à Rome du 11 au 16 octobre, afin de prier pour différents sujets brûlants de nos pays, du continent européen et d’Israël. Les difficultés, les combats et les défis sont fondamentalement les mêmes partout. Voici quelques points culminants encourageants de cette rencontre:
? Rejet du rapport Estrella
Ce papier avait été établi et déposé comme motion à la Commission EU par un député du même nom et par son lobby. Il s’agissait là d’une offensive massive et pressante, qui ouvrait toute grande la porte à une éducation sexuelle impudique et à toute l’idéologie du genre. On en est arrivé à une votation au Parlement européen, durant laquelle Dieu est intervenu d’une manière absolument surnaturelle et la motion a été rejetée. Une conséquence de nos prières!
? L’élection du nouveau président du Conseil EU, Donald Tusk, ancien premier ministre polonais: un homme qui croit en Jésus-Christ et en la Bible. Il a depuis des années un petit cercle d’intercesseurs personnels autour de lui, qui prient spécifiquement pour lui et auxquels il demande conseil. L’un d’eux est toujours là lors des rencontres de prière européenne.
? Une rencontre avec trois représentants de l’Eglise Catholique: Padre Cantalamessa, depuis 30 ans « prédicateur de la cour » auprès des trois derniers papes. Et le directeur international et son assistante du mouvement du Renouveau charismatique dans l’Eglise Catholique. Ils donnèrent de bonne grâce un témoignage de leur cheminement personnel avec Dieu. Ce sont de vrais frères et soeurs dans la foi.
? Un soir, alors que nous priions pour Israël, nous avons transmis une parole prophétique: « Dieu veut établir un pont de bénédiction entre la communauté à Rome (la communauté baptiste dans laquelle notre rencontre avait lieu) et Jérusalem en Israël ». Lorsque deux jours plus tard nous avons été répartis en divers groupes pour aller prier en ville à différents lieux et places, nous sommes entrés dans le quartier juif, le ghetto et la synagogue. Là-bas nous avons rencontré quelques jeunes israéliens auxquels nous avons expliqué ce que nous faisions. Ils étaient évidemment joyeusement surpris, voire même décontenancés. Puis tout-à-coup une femme s’est jointe à nous: elle avait remarqué que nous proclamions la parole de Dieu. Elle nous regardait constamment d’un air radieux et elle nous expliqua ensuite qu’elle aimait aussi Jésus et qu’elle était une chrétienne italienne née de nouveau, qui visitait Rome durant ce week-end. Puis elle ouvrit avec enthousiasme son sac à main et nous montra un grand drapeau d’Israël! Elle aime aussi Israël, nous assura-t-elle. Ce fut une merveilleuse et forte confirmation de la parole prophétique que Dieu avait donnée deux jours auparavant.
? Ensuite ce que nous avons encore appris d’une soeur, qui avait participé en juillet à une conférence de prière à Paris, nous a permis d’entrer dans une compréhension plus profonde des développements concernant l’Islam et l’Europe. Après l’embargo sur le pétrole en 1973, neuf états européens ont signé à Paris, le 31 juillet 1974, un accord (alliance) avec la Ligue arabe. La France en a été le responsable principal. Il s’agissait pour lui d’intérêts économiques (pétrole), et pour cela s’opposer quelque peu à l’influence mondiale des USA. Par cette alliance Israël a été trahi et vendu par les nations impliquées. Et toutes les exigences de la Ligue arabe ont été approuvées. C’était entre autres:
– Islamisation de l’Europe.
– Immigration massive des musulmans en Europe, pour gagner en influence aussi rapidement que possible, dans chaque domaine de la société.
– Aide et soutien des pays arabes dans chaque conflit avec Israël.
– Soutien pour l’établissement d’un état palestinien.
– Soutien financier des Palestiniens.
– Permettre et encourager l’influence islamique en politique, dans l’économie, la religion, l’éducation et la culture.
C’est révoltant, lorsqu’on entend, lit et connait ces choses! On a délibérément et volontairement ouvert toutes les portes à l’Islam. Mais la bonne nouvelle est qu’à Paris, juste 40 années après la signature du pacte, des frères et soeurs se sont rassemblés pour s’humilier et demander pardon à Dieu. Cela nous l’avons aussi fait encore une fois à Rome, pour briser cette malédiction sur notre continent. « Sois sans crainte, crois seulement »!
W.W.

 

Les commentaires sont clos.