Réformation

June 2017

tn770x370_reformatoren_768px Source: www.luthertour.eu/de
Chers frères et soeurs,

Pourquoi écrivons-nous aussi maintenant quelque chose sur la Réforme? Parce que l’une d’elle a eu lieu il y a 500 ans et a parcouru le pays de long en large, et qu’on s’en souvient et la fête. Nous en sommes certes reconnaissants, mais nous savons aussi que ce ne fut pas la première et pas non plus  la dernière! La signification du mot réforme ou réformation est: remodeler, transformer, réorganiser.

Lorsque nous considérons ces sens, nous découvrons qu’au fond Dieu lui-même fut le premier réformateur (Il est évidemment bien plus parce qu’Il peut créer quelque chose à partir de rien). Il a formé, organisé et transformé lorsqu’Il a créé le monde et l’homme au sein du tohubohu. Une réformation d’une envergure inimaginable qui englobait tout, le ciel, la terre et toutes les créatures. Par le péché une séparation entre Dieu et l’homme est intervenue et la réformation a été stoppée.

Jésus-Christ est venu comme un nouveau réformateur sur la terre. Il a transformé, changé les circonstances. Il a créé et établi un chemin pour sortir de la mort, de la malédiction, de la damnation et de la séparation d’avec Dieu, lequel est en principe accessible pour chacun.

Tout cela est bien beau, pensons-nous, mais maintenant? De quoi avons-nous encore besoin? Une réformation de notre coeur et de notre pensée. Notre coeur et nos pensées doivent être remodelés, transformés et réorganisés. Une Réforme comme celle que Luther, Zwingli, Calvin et d’autres ont propagée et portée, et qui a provoqué des transformations si importantes dans tous les domaines de la société est toujours la résultante d’une transformation individuelle des coeurs, du tien et du mien.

Mais cela je ne peux en tout cas pas le faire moi-même, pourrais-tu penser maintenant. Alléluia, si tu en es arrivé à ce point! Cette compréhension est absolument nécessaire. Tu ne peux et tu ne dois pas le faire. C’est Dieu qui est compétent pour cela, le grand réformateur de tous les temps. Que dit-il à ce sujet?

« Je vous donnerai un coeur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre chair le coeur de pierre et je vous donnerai un coeur de chair. Je mettrai mon esprit en vous et je ferai que vous suiviez mes prescriptions, et que vous observiez et pratiquiez mes ordonnances » (Ez. 36,26-27)

Quelle réformation pourrait se produire si nous nous laissions personnellement transformer et changer? C’est une question de décision. Pour cela nous devons faire un choix. C’est la décision et le choix les plus importants de notre vie! Dieu a choisi depuis longtemps. Il dit très clairement dans Jean15,16: « Je vous ai choisis ». Il t’a, Il m’a choisi. Maintenant c’est à nous de prendre une décision. Est-ce que je veux permettre qu’Il transforme et renouvelle mon coeur? Est-ce que je veux permettre qu’Il me donne son Esprit. Est-ce que je veux permettre qu’Il puisse me réformer, est-ce mon souhait et mon désir ardent? Si nous avons un oui envers Lui et ses intentions pour nous, Il ne va pas seulement bricoler et remodeler un peu en nous, non; Il va faire de toi, de moi, Sa maison. Pourquoi nous est-il si difficile de faire ce choix, de prendre cette décision, afin que Sa volonté soit faite sur la terre comme au ciel, dans et par ma vie? D’après moi il n’y a qu’une véritable raison pour cela, qui provoque par voie de conséquence toutes sortes de mécanismes de défense, comme la peur, l’indifférence, l’incrédulité, l’entêtement, la rébellion, etc.: Nous ne le connaissons pas vraiment! Car si nous faisions cela, alors chacun de nous serait si impressionné que nous répondrions comme Esaïe: « Me voici, envoie-moi » (Es. 6,9). Nous serions prêts à offrir avec joie notre vie entière. Nous Lui consacrerions, nous Lui offririons, nous Lui remettrions notre vie, simplement par amour et reconnaissance pour Son amour. Jésus est le pivot, le point fixe, la charnière du monde, de tout l’univers. Pourquoi pas aussi de notre vie? Tout vient de Lui, est en Lui et va vers Lui. Pourquoi pas toi aussi?

Mes chers; nous allons vivre encore une fois une réformation! Ne veux-tu pas en faire partie? Elle viendra, car il y a un reste dans le pays qui est prêt à se laisser transformer et combler; qui a fait ce choix et pris cette décision. Dieu ne nous force pas, Il nous laisse le choix. Mais personne ne peut éviter de prendre cette décision! Car pas de décision signifie que nous ne voulons pas! Il frappe à la porte de nos coeurs. Il appelle Son église:

« Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi » (Apoc. 3.20).

Durant la semaine de jeûne pour notre pays, en février 2017 à Genolier,  nous avons eu entre autres un temps de prière très fort dans lequel nous avons ressenti que quelque chose devait et voulait naître. Et pendant ce temps prophétique d’enfantement et de douleurs, le mot « réformation » est venu! Nous sommes effectivement dans le temps où les contractions augmentent, où les douleurs s’accélèrent et deviennent toujours plus fortes. La pression augmente, c’est plus douloureux et même parfois à peine supportable. C’est notre situation. Mais si Jésus est autorisé à entrer en nous, alors nous pourrons supporter cette pression, nous la traverserons et la vaincrons. Nous le ferons même avec la paix et la joie dans le coeur, parce qu’Il vit en nous et que là où Il est, il y a le surnaturel. Nous en avons un exemple avec nos frères et soeurs persécutés. Toutes les 5 minutes quelqu’un est mis à mort à cause de sa foi en Jésus-Christ. Dans toute l’histoire humaine et de l’Eglise, il n’y a jamais eu autant d’hommes qui, à cause de leur foi en J-C , soient haïs, persécutés, emprisonnés, torturés, et assassinés comme aujourd’hui. J’ai lu des témoignages de telles personnes qui ont fait venir les larmes dans mes yeux. Ils n’arrêtent pas d’annoncer Jésus. Ils perdent leur famille, leur travail, leur logement, leur réputation, leur santé et leur vie. Ils ne cèdent pas. Comme les premiers apôtres, ils répètent: « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Actes 5,29). Qu’est-ce qui les pousse à vivre, aimer et parler ainsi? Ils ont des coeurs transformés parce qu’ils se sont décidés et qu’ils ont fait leur choix. Jésus en eux les rend capables de vivre cette forme de dévouement. Ils l’ont reconnu, et ils savent qui et comment Il est. Et toi, qu’en est-il?

Dieu fait sonner l’appel au départ. Alors mettons-nous en route et d’abord faisons le bon choix et prenons une décision. Nous ne pouvons éluder ce pas. C’est une affaire personnelle entre toi et le Seigneur Jésus. Et ensuite allons ensemble par exemple à la Journée de prière du 1er août à Aarau, afin de prier que nous,  comme des hommes transformés, restructurés et renouvelés, puissions apporter notre réformation personnelle partout, dans chaque domaine de la société de notre pays, et qu’ainsi une nouvelle et profonde transformation s’opère. Finalement il en va du Royaume de Dieu et de son Roi Jésus-Christ!

W. u. R. W.

The-Reformation Source: www.firsthunrefchurch.org

Les commentaires sont clos.