Semaine de jeûne et prière pour la Suisse à Valbella (GR) 2018

du 03-09 juin 2018

„Maintenant encore, – Oracle de l’Eternel -, Revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations !

Déchirez vos cœurs  et non vos vêtements, et revenez à l’Eternel, votre Dieu ; Car il fait grâce, Il est compatissant, lent à la colère et riche en bienveillance, et il regrette le malheur qu’il envoie. »

Joël 2-12-13

Lorsque, en début de ce temps de jeune, nous avions posé la question : « Quelle impression as-tu de la Suisse ? », le Saint Esprit m’a rappelé l’histoire du fils prodigue. J’ai ressenti qu’à travers cette histoire le Seigneur veut nous dire quelque chose sur l’état actuel de notre pays et de son église.

Le fils le plus jeune a quitté son père afin « d‘être enfin libre », de pouvoir dilapider son héritage avec de faux amis et des prostitués. Il est dans un état d’ivresse et se sent à la bonne place. Je pense que nous nous, en tant que nation et une bonne partie de l’église, nous trouvons en ce moment encore dans cet état. Mais ça commence à s’effriter. Le bel enduit commence à s’écailler des murs blanchis, des crevasses se forment et ça et là des murs qui paraissaient surs tombent (FIFA, corruption, banque Raiffeisen, scandale des cars postaux, etc.). Même dans la maison de Dieu il y a des ébranlements, des empires construits sans confirmation (églises, ministères) tombent, un feu attisé par de faux comportements est éteint avant de pouvoir faire de plus amples dégâts. Bien souvent il faut que la catastrophe arrive (personnelle ou collective) avant que nous prenions conscience et revenons en arrière.

C’est exactement ce qui s’est passé avec le fils prodigue. Il s’est retrouvé avec les porcs. Et là, au point le plus bas de sa catastrophe, il a repris ses sens ! Je suis convaincu qu’il va avoir d’autres « catastrophes et ébranlements » (« La Suisse va petit à petit se disloquer », selon une vision de 1994), qui vont cependant contenir le potentiel d’un retour. Le Père nous cherche du regard et nous attend les yeux grands ouverts. Notre frère ainé, les juifs, nous attend également. Nous avons les deux accès au cœur du Père à travers l’Esprit Saint. Et seulement ensemble nous pourrons accéder à l’héritage complet, promis.

De manière unanime nous étions d’accord que la Suisse se trouve devant „la vallée de la décision“. Devant une bifurcation où on peut aiguiller dans la bonne ou la fausse direction. Dans sa grâce, Dieu nous donne encore une chance. La dernière?

Le focus de nos prières a été l’église, Israël et l’attitude de notre gouvernement envers Israël (le conseiller fédéral Cassis). Nous avions deux missions de prière dans la région :

   

Juf – altitude 2126 m. C’est le village le plus haut d’Europe habité à l‘année.

Nous y avons pris la Sainte Cène et nous avons lu les messages aux 7 églises d’Apocalypse 2-3. Nous y avons prié pour le corps de Christ des Grisons, de la Suisse et d’Europe. Il y a eu la proclamation de la parole prophétique : « Juf, en ce temps l’année prochaine, tu auras donné naissance à un poste de prière et de sentinelle. »

 

En signe de souvenir de la présence de Dieu, nous avons bâti un autel avec 24 pierres. Nous y avons consciemment compté les demi-cantons en tant qu’un.

Davos – connue en tant que „capitale d’été“ des juifs. Nous avons prié en amont d’une auberge juive. La maison se trouve dans une zone d’avalanche (révélateur…) et il n’est pas permis aux juifs d’acquérir de la terre, d’élargir, d’agrandir ou de reconstruire à neuf.

 

 

La mentalité derrière : « Vous pouvez volontiers venir en tant que visiteurs d’été, car nous avons besoin de votre argent et l’acceptons volontiers. Mais il est bon que vous repartiez ensuite. Nous ne voulons pas que vous restiez et que vous preniez de l’ampleur. » L’antisémitisme comme il peut être vu et ressenti. Les juifs y sont aussi désignés comme parasites en les appelants tordeuses de mélèze… Depuis les marches de la vie il y a cependant plus de visiteurs juifs qu’auparavant !

Quelques centaines de mètres plus loin se trouve la « maison brune ». Pendant le temps des Nazis, elle servait de quartier général des membres et sympathisants de la NSDAP. Apparemment ni la population ni les chrétiens ne savent cela. Et quand ils le savent, ils font un grand détour par peur. Pourquoi ? C’est complètement incompréhensible. Aujourd’hui c’est un hôtel avec un café. Nous y avons bu un bon café et avons marqué notre présence. A travers la marche pour la vie pour Israël à Davos, Dieu a restauré le souvenir, des pas des réconciliations ont été faits et un signal donné contre l’antisémitisme. Cela deviendra une bénédiction pour toute la région ! Cela se passe partout où ont lieu de telles marches.

Une autre raison pour laquelle nous avons visité Davos était le centre de congrès ; hôte du WEF. C’est de toute évidence la porte par laquelle le monde entre à Davos. Et aussi le lieu duquel part le soit disant « Esprit de Davos » à travers le monde. Nous avons prié le Psaume 24, avons ouvert les portes et avons invité le Seigneur et les armées célestes. Nous avons prié que ce soit l’Esprit du Seigneur et non celui de Davos qui soufflera lors des rencontres du WEF et que des personnes nées de nouveau qui pourront proclamer l’Evangile soient invités. Nous avons prié pour des rencontres célestes entres les puissants de ce monde même s’ils ne connaissent pas –encore- le Seigneur. Que des alliances « saintes » soient conclues. Que ce qui se passe derrière les coulisses doive servir le royaume de Dieu. C’est pour cela qu’avant, pendant et après les rencontres des WEF, il devrait y avoir une couverture locale de prière par des sentinelles des Grisons. Pour le moment, il y a une chaine de prière organisé avec Doodle et peu prient sur place.

Nous croyons que nous sommes dans un temps particulier de  grâce, durant lequel le sort des nations dépendra de la position de nos gouvernements face à Israël. Nous nous trouvons devant une bifurquation ! Allons nous appeler la bénédiction ou la malédiction ? Devenir une nation de brebis ou de boucs (Mt 25.32-46)? C’est pour cela que nous avons prié en début de semaine particulièrement pour monsieur Cassis et les autres conseillers fédéraux. Vers la fin de la semaine, nous avons reçu un message prophétique depuis Jérusalem de la part de Rick Ridings (voir l’annexe). Il parle précisément de ce point que le Seigneur semble souligner à nouveau. Le lendemain, dernier jour de la semaine de jeune, nous avons ouvert un livre et il y avait l’image suivante :

 

Comme vous pouvez vous imaginer, cela nous a encouragés.

« Je vais prendre mon tour de garde, je vais me tenir sur le rempart ; Je vais guetter pour voir ce qu’il me dira. » (Habaquq 2, 1)

La Suisse est appelée au ministère de sentinelle. Nous prions pour cela selon Esaïe 62, 6-7.

W.+R.W.

 

Les commentaires sont clos.