Auschwitz – visite recommandée!

du 16 au 19 mai 2019

Guidés de manière experte par Werner, Regula et Hannah Woiwode, 17 participants et participantes ont visité du 16 au 19 mai le camp de concentration d’Auschwitz (camp de base Auschwitz 1 et Auschwitz-Birkenau), lieu où pendant la deuxième guerre mondiale plus d’un million de juifs ont été assassinés de manière brutale.



La plupart des gens ont entendu parler d’Auschwitz et des 6 millions de victimes de l’Holocauste. Savoir cela est une chose, mais de fouler le sol où cela s’est passé en est une autre qui se grave profondément dans la mémoire ! La dimension du camp de Birkenau semble infinie. Jusqu’à 90’000 personnes vouées à la mort y ont été enfermées. Certains ont été forcés de travailler un temps, d’autres comme les femmes, les enfants et les personnes âgées, ont été gazés dès leur arrivée. Leurs cendres couvrent en partie le terrain.
Une fois de plus on se pose la question « Pourquoi Dieu a-t-il permis cela ? »
Le premier jour nous avons déambulé pendant des heures à travers ce site dont un cri muet s’élève. Chacun de nous essayait tant bien que mal de gérer les émotions et impressions et adressait çà et là des mots au Créateur.
Les exposés dans le bâtiment du camp de base Auschwitz 1, transformé en musée, étaient impressionnants. Nous y avons trouvé  d’innombrables documents qui témoignent de la gestion minutieuse de l’horreur. Tout a été scrupuleusement noté et enregistré. Il y avait par exemple un formulaire spécifique comprenant le nom du mort et le compte-rendu de l’or prélevé des plombages (séparé par le degré de l’alliage d’or et la provenance de la mâchoire gauche ou droite). 
Nous avons été impressionnés par l’histoire de la déportation des juifs depuis les pays occupés par les Nazis. Encore et encore nous nous sommes trouvés pantois devant les nombreuses photos des victimes, datant d’avant l’horreur, de photos montrant des enfants insouciants et joyeux.
Non loin du quai d’arrivée à Birkenau nous avons visité la « Fountain of Tears » (Fontaine des larmes) de l’artiste chrétien israélien Rick Wienecke. A travers son œuvre murale monumentale il exprime ses pensées et sentiments sur les 6 millions qui ont péri dans l’Holocauste. On peut y voir un dialogue sculpté de la souffrance entre la crucifixion et l’Holocauste ; des sculptures de survivants de l’holocauste à taille réelle en bronze font face à un mur de pierres de Jérusalem sur lequel se trouve Jésus crucifié. (www.castingseeds.com)

Notre voyage a pris fin dimanche par une visite de Cracovie, de son quartier juif et de son ghetto, enrichie par les explications détaillées d’un guide.

Hp. B.



Les commentaires sont clos.