La « Jamais encore… » semaine de jeûne de mai 2022 à Ebnat Kappel SG

Notre « Jamais encore… » semaine de jeûne est maintenant déjà derrière nous. Nous étions un groupe de 21 participants, des personnes totalement différentes de 41 à 82 ans, à 1000 m d’altitude, sans confort ni nourriture – et Jésus au milieu de nous! C’était tout simplement très bien !

« Jamais encore… » :

– Jamais nous n’avons eu aucun/e frère ou sœur inscrits pour diriger les temps de louange

-Jamais nous n’avons lu exclusivement le Nouveau Testament

-Jamais nous n’avons été réveillés par le son du violon le matin

– Jamais nous n’avons prié que pendant les heures « officielles » de prière

– Jamais le jeûne n’a été aussi facile pour tous les participants

– Jamais nous n’avons partagé notre témoignage sur la manière dont nous avons trouvé Jésus. En toute franchise et honnêteté, nous avons parlé de notre ancienne vie sans Jésus ; c’était tout simplement un moment de gloire ! Cela a également créé un lien profond au sein du groupe. Nous avons eu l’impression qu’il s’agissait d’un acte prophétique très fort, pour les relations entre nous dans nos familles et dans nos communautés ! C’est ce que Jésus veut faire parmi son peuple ! (Voir « Lettre aux chrétiens en Suisse »)

-Jamais nous n’avons lu le Sermon sur la montagne en montagne (sur la Schwägalp) au son du cor des Alpes.

-Jamais nous n’avons eu une rupture de jeûne aussi royale !  (Peut-être encore il y a 11 ans chez Alfred à Andermatt après la toute première semaine de jeûne).

La semaine de jeûne a été étrangement calme, peu spectaculaire, mais avec une percée énorme ! Comme nous nous réjouissons d’en voir le résultat ! L’adoration « a capella » était également très profonde et a probablement réjoui non seulement nous, mais aussi le Seigneur !

Je remercie chacun de ceux qui ont été présents ! Vous avez fait de cette semaine quelque chose de très spécial ! Merci de votre engagement pour le Seigneur et son royaume !

Regula Woiwode

Ce qui a été vécu en bref (témoignage d’une participante)

Au niveau spirituel : nous avons été confortés dans l’idée que la foi est un combat et que nous avons des responsabilités dans ce monde ; dans notre église, dans notre pays, dans notre attitude envers Israël et le monde perdu. Votre engagement nous a donné de l’élan. Il s’agit maintenant de l’appliquer au quotidien et de prendre position pour le Seigneur.

La proximité du Seigneur : pendant cette semaine, je n’ai pas obtenu ce que j’avais imaginé, mais bien plus que ce que j’aurais pu imaginer, et j’en suis tellement reconnaissante au Seigneur.

La communion avec vous et le groupe : j’ai trouvé tant de chaleur, d’amour et d’acceptation que je peux en faire profiter les autres.

Le jeûne : à ma grande surprise, j’y ai pris beaucoup de plaisir. Ce n’était pas un sacrifice par lequel on devait péniblement « gagner » quelque chose, c’était un super exercice de contrôle de soi, et honnêtement, ce n’était pas difficile avec tout ce que nous pouvions boire.

L’organisation : si nous n’avions pas eu un horaire fixe, cela aurait été plus difficile pour moi, car j’aurais trop tourné sur moi-même.

Adelheid

Les commentaires sont clos.