« Sonnez les trompettes depuis l’extrême nord »

groenland-flagge-rechteckig-70x104     loc_groenland

Groenland / Arctique

Août 3 – 9, 2016

 

« Cela parait comme à la maison dans l’Oberland bernois! » a été mon exclamation à la sortie de l’avion à Ilulissat. Le paysage est rocailleux, sauvage et aride. De l’air pur et une grande tranquillité. La seule route nous conduit en quelques minutes à la petite ville en passant sur un promontoir rocheux, puis descendant vers le port, et remontant ensuite au centre des maisons colorées. Malgré le soleil tous portent des manteaux ou des vestes, et les sacs à dos de touristes avec casquettes nous rappellent que nous nous trouvons au niveau de la mer et loin au nord du cercle polaire.

Les habitants de l’ile nous donnent l’impression de calme et de timidité, que nous ressentons encore dans la salle d’hôte. Les rencontres sont amicales, mais pourtant réservées. Nous percevons dans l’esprit découragement, infériorité et résignation, et beaucoup de besoins.

C’est là que prêche Werner le premier soir: « Vous êtes élus comme la communauté sacerdotale du roi », ce qui descend profondément dans les coeurs et est reçu dans la foi. La femme du pasteur et avec elle la petite troupe de croyants déjà âgés attendent et prient depuis 10 ans pour une percée et une visitation du Seigneur. Avec étonnement nous expérimentons comment, par notre venue juste au bon moment et de cette manière, le début de l’exaucement  se produit. De plus en plus nous percevons comment l’obscurité se transforme en lumière, ce qui se traduit dans les rencontres par une ouverture croissante avec rires et cordialité. On nous manifeste une grande confiance et nous pouvons en tant que team prier pour beaucoup.

Les longs temps de louange dans la langue du pays, avec des paroles très très longues comme: Sassarpunga inuunera tunniullugu…, sont bienfaisants, simples mais profonds et sans éclat.

Le dimanche, après la prédication passionnée de Werner et la traduction amusante du pasteur, la sonnerie de trompettes a lieu au sein de la communauté, suivie du cri de victoire pour la ville d’Ilulissat et pour tout le Groenland.

Dans un endroit du fjord, qui était habité autrefois, nous adressons ensemble avec le couple pastoral une prière de repentance et une proclamation de paroles bibliques. Nous sonnons le schofar sur diverses collines, proclamons des paroles concernant le nord et plantons une drapeau israélien avec les versets bibliques d’Esaïe 11,12 et 43,6: « Je dirai au nord: donne! ». Nous sommes réjouis de voir un drapeau israélien dans la salle de culte, et des prières régulières pour Israël ont lieu. Lors de deux visites spontanées dans des maisons privées nous avons l’occasion de goûter du requin cru, différents poissons, de la baleine séchée et de la viande de rennes,  ainsi que des tourtes doucereuses et colorées pour le café.

Les promenades en montagne dans un complet silence avec une vue splendide sur les immenses icebergs flottant dans une mer bleue sont un cadeau pour nous.

« Comme ton nom, ô Dieu, ta louange retentit jusqu’aux extrémités de la terre » (Ps. 48,11).

Ursula et Susanne

IMG_1210 IMG_4775 IMG_4798 IMG_4812  IMG_4987 IMG_4991 IMG_4806 IMG_5135

Les commentaires sont clos.