« Sonnez les trompettes du nord sur l’australie/océanie « 

papuangg     loc_papuang

Port Moresby, Papouasie Nouvelle-Guinée

du 24 au 29 juillet 2014

« Vous ne devez en aucun cas quitter le terrain de votre hôtel » nous recommanda le couple pastoral qui était venu nous chercher à l‘aéroport. Quel changement de mentalité pour nous Suisses, alors que nous sommes si bénis par la paix et la sécurité sur nos routes (en comparaison d‘autres endroits du monde). A vrai dire nous avons bien suivi les recommandations des autochtones, car nous étions fatigués et contents de nous reposer un peu dans l‘appartement.
Cependant nous ne savions pas encore pour quel week-end historique Dieu nous avait amenés en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Notre personne de contact, le révérend Joseph Walthers, est un pasteur renommé du pays et un père spirituel. A cette fin de semaine, des pasteurs étaient venus de toute la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour être présents lorsque le pasteur Walthers transmettait la conduite de la paroisse à son beau-fils et à sa fille. Lui-même était appelé par Dieu à une activité plus internationale. Ainsi il arriva que le samedi nous avons participé à une fête comme invités d‘honneur, assis à des tables blanches bien garnies, choyés avec des montagnes de menus différents et par des discours, desquels il est ressorti quelle personne importante le pasteur Joseph Walthers est pour le pays. En plus de la paroisse, de nombreux pasteurs, hommes d‘affaires et parlementaires étaient présents.Vous ne devez en aucun cas quitter le terrain de votre hôtel » nous recommanda le couple pastoral qui était venu nous chercher à l‘aéroport. Quel changement de mentalité pour nous Suisses, alors que nous sommes si bénis par la paix et la sécurité sur nos routes (en comparaison d‘autres endroits du monde). A vrai dire nous avons bien suivi les recommandations des autochtones, car nous étions fatigués et contents de nous reposer un peu dans l‘appartement.
Cependant nous ne savions pas encore pour quel week-end historique Dieu nous avait amenés en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Notre personne de contact, le révérend Joseph Walthers, est un pasteur renommé du pays et un père spirituel. A cette fin de semaine, des pasteurs étaient venus de toute la Papouasie-Nouvelle-Guinée pour être présents lorsque le pasteur Walthers transmettait la conduite de la paroisse à son beau-fils et à sa fille. Lui-même était appelé par Dieu à une activité plus internationale. Ainsi il arriva que le samedi nous avons participé à une fête comme invités d‘honneur, assis à des tables blanches bien garnies, choyés avec des montagnes de menus différents et par des discours, desquels il est ressorti quelle personne importante le pasteur Joseph Walthers est pour le pays. En plus de la paroisse, de nombreux pasteurs, hommes d‘affaires et parlementaires étaient présents.

Le dimanche matin eut lieu alors la cérémonie officielle de transmission du témoin. Après une abondante et joyeuse louange, avec et sans courant électrique, le couple Walthers a fait son entrée: pompeusement avec drapeaux, hymne national et demoiselles d‘honneur. Ce fut émouvant de voir comment le pupitre du père fut transmis à son beau-fils et comment ils se sont bénis l‘un l‘autre et libérés pour les nouvelles tâches dans leur vie. Nous ne savions toujours pas encore quand la sonnerie de trompettes aurait lieu. Notre hôte avait mentionné une fois le lundi. Nous avions plutôt l‘impression qu‘elle devrait si possible se passer durant ce week-end, et nous l‘avions aussi dit. Le dimanche à midi la question fut posée par le pasteur Walthers: « Cela irait-il ce soir, lors de la dernière manifestation de notre conférence de 4 jours? » Alléluia! Encore mieux!
Après de nombreux témoignages et une scènette des jeunes sur le thème de la paternité, Werner et Régula ont pu raconter pourquoi nous sommes là. Comme d‘habitude nos explications se sont terminées par des paroles enflammées et les étincelles ont passé sur l‘assemblée. Ensemble nous nous sommes rassemblés devant le pupitre lorsque Werner et le pasteur Walthers ont sonné les trompettes. Ici aussi le cri de victoire ne voulait plus s‘arrêter; puis nous avons proclamé ensemble avec toute la paroisse le psaume 24. A la suite de cela beaucoup sont venus vers nous pour nous raconter les visions et les impressions que Dieu leur avait données et qui faisaient vraiment sens maintenant après notre venue. Ils étaient préparés et c‘était pour eux comme pour nous un grand encouragement. Durant la conférence aussi il fut toujours à nouveau répété: « Maintenant c‘est le temps pour le Pacifique, pour l‘Océanie et les Iles ». Quelle confirmation, car Dieu nous avait clairement signifié au début de l‘année que nous devions aller vers les iles lointaines.

Etait également présent à cette soirée le conseiller du porteparole du gouvernement. Il fut si touché qu‘il nous invita sans autre formalité au repas dans le parlement de Papouasie-Nouvelle-Guinée le jour suivant. Ainsi c‘est Clément qui nous a cherchés, un homme d‘affaires qui, parait-il, est responsable du développement du pays entier (il coopère aussi avec le gouvernement). Ensemble avec lui et sa femme nous avons été conduits à différents endroits tout autour de Port Moresby, et il nous a expliqué les plans prévus pour les prochaines années. Tout simplement inconcevable … Un nouvel aéroport, un nouveau port, de nouveaux quartiers, de nouvelles fabriques et des entreprises internationales. La Papouasie-Nouvelle-Guinée est la nouvelle Amérique, le pays des possibilités illimitées. Ils ont du gaz, du pétrole, de l‘or et beaucoup d‘autres choses, et il s‘agit d‘utiliser ces ressources et de les mettre en oeuvre. Clément est un visionnaire et c‘était une joie de l‘écouter. Après une visite au Musée National nous sommes allés vers les bâtiments du gouvernement. Ensemble avec le porte-parole du Parlement (un chrétien né de nouveau) et plusieurs intercesseurs nous avons pris le repas de midi, et nous avons été émerveillés par les choses qu‘ils nous ont racontées: « 20 à 30 % des parlementaires sont des chrétiens nés de nouveau », « avant chaque assemblée nous prions tous ensemble le Notre Père, pas seulement les chrétiens nés de nouveau, mais tous ». Le pays a été dédié personnellement par le président au Dieu d‘Abraham, d‘Isaac et de Jacob. Il s‘est humilié et a séparé le pays publiquement à la radio de toutes les pratiques occultes. Actuellement le gouvernement est en train de remplacer une énorme statue idolâtre qui se trouve à l‘intérieur du Parlement (et qui est en contact visuel direct avec le fauteuil du porte-parole du Parlement) par une autre qui a pour fondement la parole de Dieu et qui déclare très clairement de quel Dieu il s‘agit. Pour l‘inauguration de cette sculpture ils inviteront Benjamin Netanyahou. Nous avons entendu toutes ces choses enthousiasmantes et d‘autres encore durant le repas. Ensuite nous avons pu prier pour eux et Werner sonna le schofar à l‘entrée du Parlement.
Fortement encouragés et aussi touchés nous sommes assis maintenant dans l‘avion pour la Nouvelle-Zélande. Quel privilège de voir et d‘expérimenter ce que Dieu fait dans le monde entier, et où il a placé partout son personnel au sol! Nous sommes curieux de savoir et nous réjouissons d‘entendre comment les choses évoluent en Papouasie-Nouvelle-Guinée, car le but des chrétiens là-bas est purement et simplement l‘exigence biblique de faire des nations des disciples! Ils veulent le voir et ils y croient, pour leur pays: la Papouasie-Nouvelle-Guinée!
H.W.

Les commentaires sont clos.