« Sonnez les trompettes du sud sur l’amérique »

chile2     loc_chile

Chili

du 20 au 27 juillet 2015


Jamais encore je n’ai été si pressée, embrassée et bénie! Et j’ai aimé! La chaude cordialité des Chiliens est merveilleuse! Après le vol au dessus de la puissante et majestueuse chaîne des Andes, un comité d’accueil entier nous attendait! Avec eux se trouvait Jorge, notre homme de contact. Il est chilien, pasteur en Suisse et une grande bénédiction pour nous. C’est formidable qu’il ait fait le voyage exprès pour la sonnerie des trompettes. L’amour du pays l’a rendu possible. A Rancagua comme à Osorno nous avons été immédiatement accueillis par plusieurs pasteurs. Et comment! Ils n’ont pas eu besoin d’aller sur Google pour savoir qui nous étions; le Saint-Esprit leur a confirmé que le message et le « prophète » venaient de Dieu. C’était impressionnant de voir comment Dieu avait ouvert les portes déjà à l’avance! Ainsi la parole a été reçue avec des coeurs ouverts. Même dans les communautés qui par méfiance ne laissent prêcher personne venant de l’extérieur, ou celles qui justement ont vécu une grande désillusion avec des étrangers.

Après deux soupers en l’espace de deux heures et une nuit passée dans la villa non chauffée d’un couple charmant, nous nous sommes rendus d’abord au sud, à Osorno. Là aussi nous avons été accueillis avec beaucoup d’amour, de cordialité, et avec la même ouverture. Deux cultes et une rencontre de responsables étaient au programme. Chaque rencontre était remplie de la présence de Dieu – tout simplement merveilleux. Nous avons tous été richement comblés par notre Dieu! Par exemple avec les gâteaux (KUCHEN), un mot que les Chiliens utilisent aussi. Les immigrants allemands ont marqué particulièrement la région du sud et leur influence positive se remarque aujourd’hui encore! Ainsi nous avons mangé ensuite des « alemanas » dans le club allemand, entourés de 10 couples de responsables. (Le jour précédant nous avions dîné à côté du village suisse!)

Notre agenda très serré au retour de Rancagua comprenait quatre cultes paroissiaux totalement différents, une réunion de l’alliance évangélique avec le maire, la sonnerie des trompettes avec un court message sur la place principale de la ville. Celle-ci au cours d’une manifestation prophétiq          ue de tambours de la jeunesse chilienne. Le tout super génial! Puis la sonnerie des trompettes. Pour cela nous avons grimpé avec une vingtaine de personnes (parmi elles 6 pasteurs) sur une colline escarpée avant la ville. Oh! Quelle vue circulaire! En pleurs, avec beaucoup de passion et reconnaissance envers notre Père céleste, nous avons accompli notre mandat reçu de Dieu. Fantastique, cet amour, cette réconciliation, cette consécration de nos frères et soeurs là-bas! Quel privilège d’avoir été là!

En quelque sorte, nous allions « de gloire en gloire » (comment le dire autrement?). Et ensuite la dernière soirée arriva: lorsque ces chers frères et soeurs, après le lavement des pieds, ont encore semé dans les mains de Werner (ont déposé leur argent dans ses  mains), ce fut fini pour la retenue…

Au repas du soir vers 23 heures (tard comme d’habitude), ils nous démontrèrent encore leur talents musicaux! Incroyable comme on peut jouer de la guitare avec une telle virtuosité!!!

En tout cela Jorge était à nos côtés, et il devait traduire presque tout. Même des prophéties sur nous qui arrivaient par téléphone vers 23H30! A côté de cela il a rencontré beaucoup de ses anciens amis et il a passé des nuits blanches avec eux. Mais le matin il était prêt à l’heure; incroyable! Merci Amigo!

Nous nous répétons, mais c’est effectivement toujours encore vrai: c’est un tel privilège et un tel enrichissement de pouvoir vivre tout cela! Au ciel nous nous retrouverons tous et nous aurons alors une éternité de temps pour approfondir notre amitié, sans les problèmes de langues! Maintenant nous disons seulement: « Hasta la proxima, Amigos »! Et merci pour tout!

P.S. Je n’ai encore jamais mangé si souvent qu’ici!

R.W.

Les commentaires sont clos.