« Sonnez les trompettes de l’ouest sur l’amérique »

usa02     loc_kalifornien

Sacramento USA

du 20 au 27 août 2014

Après une semaine de détente passée à Tonga, nous avons atterris le 20 août à San Francisco. Là Sue Landry est venue nous chercher, et à sa manière bien particulière, elle nous a aidés à passer du style repos au rythme du travail. Car de l’aéroport on nous a conduits immédiatement à une église dont le pasteur la connaissait. Dans cette église j’ai sonné le schofar comme prélude à une série d’engagements qui devaient avoir lieu avant et après la sonnerie de trompettes. Le pasteur nous a raconté qu’ils étaient juste revenus d’un engagement d’adoration, qu’ils avaient passé en Allemagne, à Duisburg précisément, la ville dans laquelle je suis né et j’ai grandi! De là on nous a conduits au pont Golden Gate. Parmi les nombreux touristes nous avons demandé à un jeune homme s’il pourrait faire une photo de nous. Il s’est avéré qu’il était un Israélien qui venait justement de la guerre de Gaza, et passait quelques jours ici, en visite chez sa soeur. Nous lui avons expliqué qu’il y a partout sur la terre des chrétiens qui prient pour Israël. Sue lui annonça l’Evangile et nous avons prié pour lui. Cela fut le début de toute une série de rencontres divines que nous avons pu expérimenter les prochains jours. Ce fut très particulier de se tenir au milieu du pont et de sonner le schofar. Ce pont n’est pas seulement un lieu d’attraction pour les touristes du monde entier, mais encore pour les hommes qui veulent mettre fin à leurs jours et sautent dans la mort depuis ce pont. Nous avons entendu plusieurs fois, de différentes personnes, que la Californie est quasiment la porte de l’Amérique; ou exprimé autrement: le lieu de naissance pour de nombreuses aventures et que cela est encore vrai aujourd’hui. Et ce qui prend naissance ici influence d’abord l’Amérique entière, puis le reste du monde. C’est le cas par exemple pour le vote de projets de lois. L’avidité de l’or a amené ici des hommes du monde entier. La première église satanique officielle est née ici. « Mai 68 » (l’esprit de rébellion) est né ici, lequel a propagé l’union libre (sexualité de tout genre) et la consommation de drogues – comme nouveau style de vie apportant le bonheur. De là le mouvement hippie a pris naissance. Et finalement c’est aussi ici que sont nés Apple, Google, et d’autres géants de la communication, qui ont profondément transformé notre société à l’échelle mondiale. Ce n’est donc pas étonnant que Dieu ait choisi cette région pour faire retentir de là (de l’ouest) l’appel au réveil sur le continent américain. Et Dieu a ici aussi son peuple, comme dans chaque nation, qui se tient devant lui, le cherche, l’adore, et s’engage, prie et jeûne pour le pays et ses habitants. Nous avons rencontré beaucoup de ces merveilleux frères et soeurs. (Sue les connait presque tous et sait tout ce qui se passe au niveau chrétien). Nous avons participé à plusieurs rencontres de prière de ce genre et nous avons entendu parler ou avons lu au sujet de quelques autres. Ainsi par exemple « The Call », dont l’initiateur Lou Engel a appelé à un jeûne de 50 jours, qui ensuite débouchera le 4 octobre sur une rencontre de prière à Berkeley (The Call Berkeley). Là-bas, où il y a 50 ans le mouvement « Mai 68 » est né, des milliers de jeunes viendront devant Dieu, pour demander pardon et implorer un nouveau déversement du Saint-Esprit. Alléluia! A cet endroit aussi nous avons pu sonner le schofar (et annoncer l’Evangile à un étudiant – ce que fait l’évangéliste Sue à chaque station service, au magasin, sur la rue… Oh, Seigneur, j’ai aussi besoin de cela!!!)

Pour sonner l’appel au réveil avec les deux trompettes nous étions invités à Sacramento. Là-bas dans le chef-lieu de la Californie, une manifestation publique d’adoration avait lieu en plein-air. Durant 8 heures sans interruption il y avait l’adoration, directement devant les bâtiments du gouvernement. Et pendant ce temps on priait nonstop dans la maison; cette prière était conduite par Fred et Susan Rowe (Trumpet Ministry). Nous avons été à nouveau cordialement accueillis comme des envoyés de Dieu; ils ont prié pour nous, nous ont bénis et oints pour notre mandat. Un pasteur de Sacramento voulait de notre part premièrement une prière pour cette action de réveil. Ensuite j’ai sonné les trompettes avec lui. Toutes les personnes présentes ont crié après la sonnerie: un cri de victoire, afin que les murs s’écroulent! Avec le psaume 24, 7-10 nous avons invité une fois encore Jésus, le roi des rois.

Onze heures plus tard, à 3 heures 19 du matin, il y eut un tremblement de terre de force 6,1 dans la région. Régula fut réveillée par la secousse, et elle regarda son réveil qui passait précisément de 3.19 à 3.20 heures. Elle reçut à ce moment même la parole de l’Ecriture de Philippiens 3,19-20: « leur fin sera la perdition; leur dieu c’est leur ventre, et leur gloire ils la mettent dans leur honte, eux qui n’ont à coeur que les choses de la terre. Car notre cité à nous est dans les cieux d’où nous attendons comme sauveur, le Seigneur Jésus-Christ… ».

Nous avons entendu et lu au matin que le centre du tremblement de terre se situait au milieu d’un des plus grands domaines viticoles. On produit là des vins nobles très chers, qui sont ensuite encavés, puis vendus (jusqu’à 5’000 dollars la bouteille). On parle en partie de « vins vieux ». C’est là précisément que le tremblement a provoqué de grands dommages. On est au milieu de la période de récolte, c’est pourquoi une grande partie des raisins sont détruits, ainsi que diverses installations de stockage des bouteilles. Dans l’un des plus grands domaines viticoles la statue du dieu vin Bacchus a été renversée de son socle! Quelque chose perce – du nouveau va naître, dans le vrai sens du mot.

Et nous étions à nouveau en route pour sonner le schofar, entre autre lors d’un culte pour les sans-abris, en bord de mer sur un môle. Le couple pastoral fait cela depuis de nombreuses années, mais juste pour notre visite ils se sont rassemblés pour la première fois à ce nouvel endroit. Et nous avons pu comme l’inaugurer, les bénir, et prophétiser sur leur vie. Quel encouragement pour tous les participants. Ils s’identifient pleinement avec les hommes qu’ils servent et enseignent. Quels coeurs se cachent sous cette façade insignifiante! Leur amour pour ces marginaux et leur attitude humble me font honte et suscite en moi une profonde admiration. Alors qu’ils ne nous connaissent que depuis 10 minutes, Werner peut parler à ces gens du Père d’amour qui attend chacun avec ses bras grands ouverts.

Daniel, un Suédois apatride, avait déjà participé à un engagement missionnaire à Effretikon! Et maintenant voilà….Son destin et sa souffrance me touchent profondément dans la prière. Père, apporte la guérison dans cette âme précieuse et blessée. L’embrasser et ressentir Ton coeur pour cet homme est très fort, Abba!

Là, un peu plus loin, nous tombons sur Rolf, un sans-abri de Duisburg/Oberhausen (à nouveau de mon lieu de naissance), qui est ici depuis 25 ans et vit maintenant sur la rue. Nous prions évidemment pour lui. Et même il met soigneusement dans sa poche la dernière carte d’évangélisation de Régula (en allemand); bien qu’au début il pensait: « Bouddha, Allah, Jésus…ç’est tout pareil! Je ne suis pas attaché à la religion ». Quelle grâce de pouvoir lui parler de cette relation d’amour!!!

Si nous décrivions ici chacune des rencontres, nous remplirions encore deux pages! Pas étonnant que nous arrivions partout trop tard, nous des Suisses ponctuels…!

Dans l’obscurité nous gravissons le pic de Daniel, la colline la plus haute de San Francisco. La vue est saisissante! Là-haut près de la croix du souvenir, nous prions au téléphone avec une Arménienne de naissance. Le sujet est le génocide des Turcs sur leur propre peuple, qui cette année remonte à 100 ans. Réconciliation par l’aveu de la culpabilité, pardon, réconciliation. Guérison, libération et restauration au nom de Jésus. Pour l’honneur de Dieu.

Un autre point fort: c’est la rencontre mensuelle de prière devant l’hôtel de ville (cityhall), avec des croyants de toutes les églises de la région – le cri de victoire remplit le centre-ville. Et ensuite partage du pain-pudding avec un « pasteur sorti de taule », qui est employé par la ville de San José, et auquel la police fait appel comme médiateur lors de conflits entre gangs. Et qui prend aussi en charge des enterrements éventuels … du dealer de drogue très recherché au dictionnaire biblique ambulant! Un homme de Dieu plein de feu, de passion et de tatouages; ça ne peut venir que de Dieu! Signes et miracles sont normaux dans son ministère. Lorsque sa femme prie avec ces gaillards forts, violents et durs à cuire, ils fondent en larmes! Quel peuple tu as ici sur terre, Père!

A propos: nous nous tenions sur la même chaire que Smith Wiggleworth et Aimée Semple Mc Pherson. Espérons que quelque chose de leur onction restera collée sur nous! Le dernier soir nous étions invités à une « rencontre de prière prophétique ». Werner apporte le message et parle entre autres des Juifs sépharades (parlant espagnol) qui rentrent au Néguev. En priant une femme me demande 3x: « Que vois-tu? » « Je vois un javelot dans la main de Dieu », – Tu es ce javelot, qu’Il lance loin et touche le but ». « Je suis une juive sépharade! » Oh, Seigneur…Merci pour tout!

Quel temps à vous couper le souffle nous vivons! Que nous puissions tous personnellement devenir des habitations de Dieu, et ainsi des porteurs de son amour et de sa passion pour les hommes qui ne le connaissent pas encore.
W.+R.W.

Les commentaires sont clos.