Sonnez les trompettes en Bâle – Suisse

Schweiz-l�nglich

27 mars 2010


Proclamation solennelle:
Dieu appelle son peuple à se rassembler; car il y a urgence. Cet appel est plus sérieux que tous ceux qui ont précédé. Il concerne son peuple, l’Eglise. Le but: un retour inconditionnel et total à Dieu, à Sa parole et à nos racines juives, et entrer dans notre vocation de sentinelle. Trois conversions:

1. Un retour à Lui: revenir à un amour brûlant pour Dieu et chercher prioritairement Son royaume. Rompre les faux liens avec nos proches pour le suivre: „Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses soeurs et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple“ (Luc 14,26). Dieu veut la première place. Il appelle son peuple, la communauté, l’église de façon urgente. Car le jugement commence par la maison de Dieu (on le voit actuellement avec l’Eglise Catholique). C’est pourquoi il faut sonner les trompettes. Un temps vient pour des choses terribles que nous n’avons jamais connues.
2. Un retour à la Parole: car en elle, nous avons tout ce qui nous est nécessaire et c’est au travers d’elle qu’Il nous rencontre. Que nous soyons affamés de cette parole de vie.
3. Un retour à nos racines, qui se trouvent dans le peuple juif. Retrouver l’amour pour Son peuple. Revenez vers Mon peuple Israël. La situation est très sérieuse, le sauvetage est en marche. Nous sommes dans une situation d’urgence. La sirène retentit et cela nous donne la chair de poule.

Notre vocation de sentinelle: les Services Abraham ont organisé quatre rencontres de ce genre dans le pays; et ils sont également appelés à se rendre dans différents pays d’Europe pour sonner les trompettes et apporter ce même appel pressant de Dieu:“Revenez à moi“. En vue de ces engagements importants, les Services Abraham cherchent des collaborateurs bénévoles qui sont à même d’offrir un soutien de prière, de l’aide pratique ou un support financier pour les déplacements. Après la Pentecôte 2010, une chaîne de jeûne et prière sera mise en place pour notre pays et pour l’Europe. Des informations précises suivront.

Nous sommes dans le temps de la décision: faire ce que Dieu dit. Ne pas se préoccuper de ce que l’on ressent ou ne ressent pas! Ecarter tout ce qui fait obstacle à notre relation envers Dieu. Regarder à Jésus, se tenir dans Sa lumière et se considérer soi-même à cette lumière.

Pour conclure, on sonne les deux trompettes d’argent et la rencontre se ternime par une proclamation de chants de louanges avec le groupe musical ad hoc.

Feedbacks du 27 mars à Bâle:

Chers Werner, Régula et team,
Ce qui m’a plu:
– l’ambiance générale
– la participation d’un grand nombre de personnes intéressées
– la date et l’heure; le samedi après-midi convient toujours bien
– le bon groupe musical, avec des instruments acoustiques variés
– l’excellent choix des chants
– le très bon choix des textes bibliques qui ont été proclamés ensemble
– j’ai aussi trouvé ta prédication du début très forte et j’aurais pu t’écouter encore longtemps
– l’appel à venir vers la croix a étonnamment provoqué beaucoup d’écho, ce que je n’aurais pas attendu d’un public assez réservé. A la croix j’ai ressenti une force. C’était quelque chose de particulier. Pour moi c’était une confirmation, car Dieu par ailleurs était en train de m’amener à une consécration nouvelle à Sa volonté…; tout cela n’est pas simple, je dois le dire. Que cela soit aussi le thème de ce samedi signifiait beaucoup pour moi. Ainsi je pouvais directement attester ce que j’avais fait à la maison le week-end passé. Aussi la vision intérieure reçue était comme une sorte de confirmation de ce nouveau chemin avec Dieu. A vrai dire c’est la première fois que j’ai vu quelque chose d’aussi fort et d’aussi intense. Karin.

Cher team Abraham,
Pour moi, mais aussi pour les connaissances que j’ai questionnées, c’était exceptionnel. J’ai pu moi-même ressentir fortement la présence de Jésus et je n’ai vraiment pas vu le temps passer. Et j’ai trouvé merveilleux de pouvoir aller vers la croix; ce fut pour moi aussi une manière d’être tout près de Jésus, malgré le grand nombre de gens, et en dépit du sujet qui est très sérieux et mondial. Ruth

Cher Werner, chère Régula,
Merci pour votre demande. J’étais avec Anita, une soeur de notre communauté de maison à Bâle. Toutes les deux nous avons trouvé la rencontre très encourageante et réconfortante. J’avais ce jour-là personnellement vécu une situation pénible et j’ai été consolée et réconfortée dans la présence du Seigneur. Je me réjouis déjà des prochaines rencontres.
Je suis très heureuse que vous ayez mis sur pied ces prières de Joël et que vous les conduisiez. Cela m’a aussi fait du bien que toi Werner tu te sois exprimé sur l’état spirituel du corps de Christ – c’est pour moi aussi une souffrance.
Nous vous bénissons avec la force et le courage de poursuivre et nous vous plaçons aussi sous la protection du sang de Jeshoua.
Avec notre amour reconnaissant, shalom, Miranda.

Allo Werner,
J’ai beaucoup apprécié ce temps. Nous avons besoin de frères et soeurs qui secouent. J’ai pris la décision d’être à nouveau plus reconnaissante. Avec qui est-ce que j’ai à faire en réalité? Avec le Dieu vivant! Avec quelle rapidité est-on prêt à considérer ce qui n’est pas ou pas encore. Aussi lorsque tu as dit, en ce qui concerne notre décision, que cela ne dépend pas de ce que nous ressentons, cela m’a rassurée. Bien sûr, lorsqu’on entend cela, ce n’est pas agréable pour la chair et l’âme; et cela ne doit pas l’être. Mais par la suite les sentiments reprennent déjà leur place.
Donc un grand merci. Que Dieu te bénisse. Par la louange aussi j’ai ressenti la présence de Dieu. Halleluia et shalom, Delia

Les commentaires sont clos.