Sonnez les trompettes au Belarus

weissrussland-flagge-rechteckig-70x140      loc_wrussland-1

du 6 au 10 juin 2011

Vladimir, notre ami juif messianique au grand coeur, nous attendait à l’aéroport avec des bras grands ouverts. Quelle joie de nous revoir! Cette fois aussi j’ai été fortement impressionnée par son amour illimité et son dévouement envers tous les hommes. Membres de la communauté, rescapés du ghetto, jeunes étudiants de théâtre, riches femmes d’affaire, garçons de café ou hooligans: il embrasse, entoure de ses bras et accepte chacun avec coeur. Sans affectation! Cela me fait profondément honte chaque fois – et cela me défie en même temps! Jésus en lui est perceptible et attire des hommes de toutes tendances! Voilà ce dont nous avons besoin aujourd’hui, quand des hommes cessent de nous harceler: simplement aller et les entraîner par l’amour dans le Royaume de Dieu. Jésus, notre grand modèle, est ainsi. Le premier parmi beaucoup. Nous devons être comme Lui (Rom. 8,29).
Depuis que nous avions fait ensemble avec Vladimir cette conférence à Auschwitz, il organise aussi lui-même de tels voyages de réconciliation dans différents camps de concentration. Il a appris de nous comment on peut aborder une telle démarche. La composition de ses groupes est incroyable: des Juifs de toutes les formes de piété, des « païens », des chrétiens et des hooligans!!! Deux néonazis d’extrême droite se sont convertis lors d’un voyage. C’est possible quand le coeur aimant de Jésus bat dans ta poitrine – comme chez Vladimir!
Cette fois il avait planifié uniquement des meetings spéciaux: plusieurs avec des rescapés de l’holocauste et des survivants de ghettos. Dans une cuisine familiale casher une dame de 76 ans, Frida Raisman, nous a parlé de son enfance dans le ghetto (elle a déjà publié 5 livres « Pour ne pas oublier »). Au musée du ghetto nous avons rencontré d’autres victimes de ce temps; un homme a survécu Bergen-Belsen, Maidanek et Auschwitz… De jeunes étudiants de théâtre nous ont interprété une pièce très prenante sur ce thème. Comme partout le repas et la communion en faisait partie. Nous comme individualistes de l’ouest pouvons encore beaucoup apprendre de cela!
De façon inexplicable ces personnes malmenées nous aiment, indépendamment de notre nationalité. Lors d’un culte Werner a pu prêcher à des juifs leur Messie. Formidable!


Ensuite on sonna de la trompette dans une communauté baptiste conservatrice. Comme le bus de la ville ne circulait pas, il n’y avait pas beaucoup de participants externes. Mais nous avons rempli notre mandat! Heureusement qu’ensuite un jeune homme nous a donné un témoignage tellement encourageant sur ce que le Seigneur a fait dans sa vie ce soir-là! Ensemble nous avons parlé au club des célibataires de l’église et prié prophétiquement sur eux. Nous n’avions encore jamais prêché ensemble sur le thème du mariage. Ce fut vraiment bon! Aussi la partie des questions qui a suivi.
La bénédiction et la faveur de Dieu ont été manifestes pour nous tous durant ces jours.
Regula Woiwode

Les commentaires sont clos.