Sonnez les trompettes en Islande

island-flagge-rechteckig-70x105     loc_island

23 – 30 juillet 2011

Après la tournée des Balkans avec notre voiture au travers de huit nations, où il a fait parfois très chaud, nous avons atterri en avion seulement trois jours plus tard dans les environs de Reykjavik. Ici dans les deux mois les plus chauds de juillet et août la température moyenne tourne autour des 13-14 degrés. Et nulle part ailleurs nous n’avons vécu un changement de temps aussi rapide qu’ici. En l’espace de quelques minutes nous avons passé du soleil à un ciel gris, puis aux nuages épais et sombres avec des averses, jusqu’à un brouillard tel que nous ne pouvions voir ni colline ou ni quelque chose de semblable; puis le retour du soleil. Le jour de la sonnerie des trompettes le temps était franchement mauvais tout le temps! Il pleuvait des seaux et en plus il y avait une forte tempête (on ne peut malheureusement pas le voir sur la photo). Nous étions avec Helgi, un jeune pasteur d’une église pentecôtiste, sur une colline de laquelle nous pouvions très bien voir Reykjavik et les petites villes attenantes. Ni le vent, ni la pluie ne pouvaient nous empêcher de sonner les trompettes! Le tout suivi d’une intercession pour la ville et le pays, ainsi que d’une proclamation de la parole de Dieu. Un temps fort impressionnant!
Nulle part nous n’avons vu autant de femmes enceintes et de jeunes parents avec des poussettes qu’ici en Islande. Par la suite on nous a aussi raconté que les chrétiens se marient très jeunes et ont des enfants (à l’âge de 16-20 ans). Chez les non-chrétiens c’est pareil, mais ils ne se marient pas et changent souvent de partenaires; des interruptions de grossesses dès l’âge de 13 ans – sans en informer les parents; viols et abus en grand nombre. Les prisons sont pleines, si bien que maints condamnés sont encore en liberté, car on ne sait pas où les mettre.
Nous avons aussi entendu que ce ne sont pas les Vikings qui ont été les premiers visiteurs de l’île, mais bien des moines irlandais qui ont vécu là et qui ont laissé derrière eux des traces de riches bénédictions. Nous avons été particulièrement heureux d’apprendre que de la Suisse aussi une bénédiction coule sur l’Islande. Il y a quelques années Dieu envoya sur l’île un couple avec un message prophétique: un appel aux responsables spirituels de se rassembler et de prier pour leur pays, car des ébranlements allaient arriver. Les responsables l’ont fait – pour la toute première fois!
Cependant le zèle de la prière s’est ralenti et menaça de s’arrêter totalement. Peu après le crash bancaire arriva et le pays fit faillite. Alors la prière communautaire a repris de l’intensité et de la passion. Le camp d’été annuel qui rassemble environ 5000 chrétiens des différentes dénominations (un camp semblable au camp des Lévites) est un grand encouragement pour beaucoup. C’est merveilleux et positif de voir que Dieu a ses fidèles dans chaque nation; des frères et soeurs que l’on aime tout de suite et que l’on reconnait comme faisant partie de notre famille.

souffler des trompettes Vidéo

Les commentaires sont clos.