Sonnez les trompettes en Italie

italien-flagge-rechteckig-70x120     loc_italien

du 5 au 7 janvier 2012


A beaucoup d’égards, ce furent des expériences flambant neuves! Une nouvelle année prometteuse commençait ! Tout d’abord ce fut absolument unique d’avoir pu sonner les trompettes dans deux états le même jour! Et nous nous trouvions aussi les deux fois au centre: au centre de l’Eglise Catholique et au centre géographique de l’Italie (Rieti). Wouh – nous n’en étions pas du tout conscients auparavant! Mais Il sait…

A cinq nous avons volé de Bâle à Rome avec Easy Jet. De là le voyage s’est poursuivi en train et en bus jusqu’au lieu de rendez-vous fixé. Là nous attendaient Maria et Luciana, qui nous ont amenés ensuite dans notre logement. Nous demeurions tous dans la même maison, qui est située à l’écart dans les collines autour de Rieti. Trois jeunes hommes et une jeune femme se sont joints encore à nous en cours de nuit. A cause du brouillard ils avaient mis huit heures pour venir de Milan à Rieti en voiture. Eux aussi dormaient dans la maison, sur un sofa. Le lendemain matin j’ai transmis à tous les participants la vision – de quoi il s’agit pour Dieu dans cette initiative de prière. Puis nous avons encore prié pour notre engagement dans la journée.

Vatican: mon idée au sujet de la sonnerie au Vatican était plutôt comme ça: « A cette époque de l’année nous serons certainement assez seuls là-bas. Ce qui veut dire que chaque agent de sécurité ou policier pourrait facilement et rapidement nous identifier, et alors éventuellement nous empêcher de sonner. Au matin du 6 janvier, une lumière s’est faite tout à coup en nous: l’Epiphanie, c’est une fête catholique! Tous les magasins étaient fermés, et à cause de cela beaucoup plus de gens étaient en route, entre autre pour le Vatican. Quelques milliers de gens se trouvaient sur la place St-Pierre. Alléluia! Pas de problème pour trouver un lieu où nous pourrions sonner les trompettes en toute tranquillité et avoir un temps de prière. Le texte des lectures moraves du jour nous encouragea beaucoup: « les ténèbres passent et déjà luit la lumière véritable » (1 Jean 2,8b). Comme presque partout nous avons vu et entendu ici aussi les sirènes de la police et des ambulances. Même juste à côté de nous! Durant notre engagement avait lieu à Rome une prière de conducteurs spirituels. Que pensez-vous qu’ils ont aussi prié? Malheureusement nous n’avons pas pu y participer par manque de temps.

Italie: aussitôt après le Vatican nous nous sommes mis en route pour retourner à Rieti. Là sur ce point géographique central bien défini, nous voulions sonner les trompettes pour et sur l’Italie. C’est un très bel endroit chargé d’histoire. Du reste des intercesseurs du monde entier viennent souvent dans ce lieu pour prier. Dieu voulait aussi nous amener dans ce centre pour sonner les trompettes.

Lorsque j’ai vu maintenant les images de la catastrophe du bateau devant les côtes italiennes, je me suis tout de suite demandé si par là Dieu voulait nous dire quelque chose. Ce fier et énorme « colosse », si désemparé et couché sur le côté, pourrait être une image de l’Eglise catholique touchée dans ses fondements, mais également de l’Etat italien. L’attitude désinvolte et négligente du capitaine illustre éventuellement l’attitude de toute une nation. En fin de compte cela pourrait être considéré une fois de plus comme une alarme et un appel urgent à se convertir.

Les commentaires sont clos.