Sonnez les trompettes en Moldavie

moldau-flagge-rechteckig-70x105     loc_moldau

du 19 au 22 août 2011

Le contact avec la Moldavie s’est produit par l’intermédiaire d’un couple suisse, qui a donné son coeur depuis quelques années aux gens de ce pays. Peter et Margret vont là-bas plusieurs fois par an pour apporter une assistance matérielle et transmettre surtout l’amour de Jésus aux enfants. Par ce moyen ils ont établi naturellement toutes sortes de relations. D’avoir pu faire la connaissance de ce couple admirable et courageux a rendu notre voyage encore plus valable. Par la suite nous avons rencontré entre autres le couple responsable de El Shaddaï. Ils travaillent également avec des enfants et conduisent chaque année durant l’été des camps dans lesquels les enfants apprennent à vivre avec Jésus. Ils s’occupent ainsi d’environ 4000 enfants. Ils enseignent à ces enfants et ces jeunes comment prier. En complément je leur ai transmis l’importance de prier pour Israël – pourquoi et comment. Ces responsables l’ont accepté avec joie et enthousiasme. Bravo! Si tous ces enfants reçoivent une compréhension à ce sujet, cela aura de grandes répercussions.

La soirée « sonnerie des trompettes » avec un groupe de jeunes, qui pour cette occasion spéciale a été élargi de quelques Africains et plusieurs adultes, a été un sommet absolu! Avant tout les jeunes étaient et sont avides d’entendre parler de Jésus. Après leur avoir donné brièvement mon témoignage, je leur ai expliqué pourquoi je suis venu en Moldavie. Je leur ai clairement expliqué combien Dieu les aime et aime leur nation, mais en leur montrant aussi qu’Il pleure sur l’état des chrétiens, des églises et des communautés. Et que Dieu les cherche et qu’Il a besoin d’une génération de disciples brûlants d’un amour radical. Après avoir ensuite sonné les trompettes et poussé un cri de victoire, nous avons commencé immédiatement à prier pour le pays. Le feu et la passion de Dieu se mouvaient parmi nous. On a prié comme je ne le vis d’habitude qu’en Inde. Quelques-uns des jeunes tombèrent sur les genoux. La plupart des personnes présentes pleuraient pour les hommes et pour le pays. Les requêtes, les supplications, les demandes de pardon n’arrêtaient plus. Ce fut vraiment extraordinaire. Je n’avais pas du tout remarqué qu’un jeune avait quitté la salle. Un peu plus tard il est revenu et déclara qu’il voulait donner sa vie à Jésus. Alléluia! Nous étions tous d’accord que Dieu avait fait là une percée et que ce jeune garçon était en quelque sorte un premier fruit de cela. Merci Père, Jésus et Saint-Esprit!

 

Les commentaires sont clos.