Sonnez les trompettes au Monténégro

montenegro-flagge-rechteckig-70x140     loc_montenegro

17 juillet 2011

Sans contact avec des chrétiens ou des églises, nous sommes arrivés au Monténégro. Nous avons décidé de manger quelque chose d’abord, puis de prier Dieu de nous ouvrir des portes. Ainsi nous avons garé notre voiture et sommes entrés dans un restaurant. Pendant que nous attendions le repas, nous avons prié Dieu de nous montrer ce que nous devions faire ensuite. Nous avions encore le numéro de téléphone d’un pasteur de Podgorica. Les serveurs se sont révélés très serviables et ils ont donné leur portable à Papa pour prendre contact avec le responsable de la communauté. Lorsque celui-ci répondit, il s’est avéré qu’il se trouvait en Serbie. Que faire? Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour y réfléchir, car la prochaine chose que nous avons vue, c’était notre propre voiture qui roulait lentement près de notre table au restaurant. Stupéfaits, nous avons regardé fixement la dépanneuse qui disparaissait derrière la prochaine courbe avec notre Renault dessus. Là aussi notre jeune serveur s’est révélé comme un vrai ange. Il nous conduisit tous ensemble jusqu’au poste de police et il essaya de parlementer avec le fonctionnaire; mais sans succès. Avec des larmes aux yeux, il déclara finalement: « Je ne peux rien faire; sans payer 85 Euros vous ne pourrez récupérer votre voiture. Croyez-moi, cette somme d’argent me fait plus souffrir que vous. Cela me fait tellement de peine! » Le coeur de ce jeune homme était si merveilleux, que mon père (maintenant aussi les yeux pleins de larmes) lui demanda: « es-tu chrétien, connais-tu Jésus? » Lorsque le jeune homme répondit oui, nous savions que Dieu avait permis cette situation pour nous mettre en contact. Nous avons expliqué rapidement au jeune de 22 ans de quoi il s’agissait a propos des sonneries de trompettes: Alors nous sommes retournés ensemble à la ville et nous avons sonné les trompettes en plein centre de Podgorica

souffler des trompettes Vidéo

Les commentaires sont clos.