Sonnez les trompettes en Norvège

norwegen-flagge-rechteckig-70x105     loc_norwegen

du 18 au 19 septembre 2011

Dès le départ nous avions la forte impression que les trois pays scandinaves (Danemark, Suède et Norvège) devaient être visités en un seul voyage, car ils ont à certains égards plusieurs points communs (comme les pays germanophones ou les nations balkaniques). Par la suite Dieu a encore confirmé cela par une image. Dans cette vision je voyais trois personnes, debout et proches les unes des autres, bras dessus, bras dessous, qui chacune portait un drapeau sur les épaules. C’était le drapeau danois, suédois et norvégien. Devant ces trois personnes marchait encore une personne qui portait le drapeau israélien sur le dos. Et j’entendis une voix qui disait: « dès maintenant vous devez vous tenir aussi ensemble derrière mon peuple et être une bénédiction pour lui! ».
La Norvège a été spéciale dès le début. Ce fut un des premiers pays qui s’est annoncé, qui était très enthousiaste pour cette initiative et nous avait promis des portes ouvertes et de l’aide. Nous avons aussi des contacts personnels avec des intercesseurs du pays. Toutefois plus s’approchait la date de notre mission, plus le silence était pesant. Nous n’entendions plus rien de nos contacts, ce que nous ne pouvons expliquer jusqu’à aujourd’hui. Nous avons alors demandé à nos intercesseurs de prier et avons reçu d’eux d’autres adresses. Pour finir il y eut une femme de prière habitant les environs d’Oslo qui nous souhaita une cordiale bienvenue. Avec un couple norvégien qui était présent à la rencontre en Suède nous avons roulé jusque chez Birgitta. Chez elle nous avons rapidement fait connaissance, avons mangé encore quelque chose, puis nous nous sommes rendus à Holmenkollen. Là se trouve un des plus grands tremplins de saut à ski. Tout près de là nous avons sonné les trompettes sur la Norvège. Cela aussi fut très remarquable à beaucoup d’égards: la Norvège, comme 27ième nation d’Europe de toute cette initiative, fut la première où j’ai sonné les trompettes avec mon épouse. Nous n’étions que trois là-bas: Regula, Birgitta et moi. Ce qui nous a frappé, ce sont les multiples chantiers à Oslo et aussi sur le Holmenkollen. A peine avions-nous sonné les trompettes (il pleuvait et c’était brumeux), que les excavatrices (bulldozers) ont repris le travail (un dimanche). Dieu semblait nous dire que la Norvège était son chantier. Beaucoup a l’air démoli, déchiré et chaotique, mais c’est nécessaire pour que du neuf puisse apparaître! Après cela nous avons directement rejoint une rencontre de prière qui avait lieu en raison de notre venue. Un groupe s’était rassemblé qui était constitué de 18 femmes et d’un homme (en plus de moi). Plusieurs ne se connaissaient pas avant, mais ils étaient tous pleins d’attente pour ce que Dieu avait à dire. Et ils avaient encore une chose en commun: ils avaient l’amour pour Israël! Sur ce point ce fut encore particulier, parce que là nous avons appris quelque chose de plus au sujet des massacres, qui n’était dans aucun journal. Le jour avant les terribles meurtres sur la petite île norvégienne, il y eut là-bas une manifestation anti Israël, organisée justement par ces jeunes gens. Et lorsque le meurtrier a commencé à tuer des hommes, quelques-uns ont pensé d’abord qu’il s’agissait d’une démonstration pour illustrer comment les soldats israéliens traitent les palestiniens.
Nous avons eu un temps très fort de prière et d’intercession avec nos frères et soeurs et Dieu nous a tous encouragés, une fois de plus, à le chercher et à lui faire confiance. Son royaume vient. Sa volonté se réalise. Pour que Son nom soit honoré. Aussi en Norvège!
P.S. Le groupe Hells Angels avaient ce même jour leur rendez-vous annuel européen à Oslo!

Les commentaires sont clos.