être un vainqueur

Puisque tout ce qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Et la victoire qui a vaincu le monde, c’est notre foi. Que est vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? (1 Jean 5,4)

Il semble, du moins c’est mon impression, qu’il est plus urgent que jamais de reprendre conscience de cette mentalité de vainqueur. Chaque génération l’a certainement pensé. Si nous regardons l’histoire de notre église, nous constatons que les vrais disciples de Jésus, nés de Dieu, ont toujours été incompris, persécutés, chassés et assassinés. Et pas en première ligne par le monde, mais par les pieux et les fidèles – les hypocrites. C’est pourquoi ils n’avaient pas et n’ont toujours pas d’autre choix que de devenir des vainqueurs.

En raison de ce que nous vivons depuis plus d’un an, une couverture de léthargie s’est posée sur de nombreuses personnes. Et l’Eglise/la communauté somnole souvent sous cette couverture comme tout le monde. Qui est surpris ? Après tout elle a perdu, donné ou n’a jamais possédé cette mentalité de vainqueur. Mais aussi ceux qui sont nés de Dieu, et qui ont donc en eux ce gène du vainqueur, risquent de sombrer dans cette léthargie. Je parle maintenant explicitement des lois, des règles et des mesures de nos autorités. Il est grand temps de se réveiller, de se lever et de prendre position en Christ. Ne pas se contenter de tout laisser faire, de tout laisser déferler sur nous et dans une sorte d' »obéissance aveugle », ne faire que s’assoupir et ne pas vérifier quoi que ce soit sur la base de la parole de Dieu; et si nécessaire avoir une vision différente de la situation. Nous avons une vision absolument différente des choses et nous ne devrions donc pas hurler ou nous plaindre avec le monde. Je dis cela même si je suis conscient qu’il s’agit d’une question de moyens de subsistance, de santé et finalement de mort. Est-ce que je ne prends pas tout ça assez au sérieux ? Suis-je trop superficiel ? « Quand un membre souffre, le corps entier souffre ». Bien sûr. Et je souffre et je pleure aussi avec ceux qui souffrent. Mais ce qui me préoccupe tant, c’est l’attitude de nombreux chrétiens en ce moment. C’est la peur et l' »obéissance aveugle » aux autorités qui en résulte.

Par exemple, je viens de réentendre la déclaration d’un pasteur que j’aime et apprécie beaucoup, qui a dit : « Nous devrions certainement être reconnaissants d’être encore autorisés à célébrer des cultes avec un maximum de 50 personnes. Avec masque et distance, bien sûr. » (En passant, nous devons ces 50 aux pasteurs genevois qui sont intervenus – merci ! Où étaient les autres ?) Je ne peux pas dire oui et amen à ça. « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. »  L’un des devoirs des autorités est de veiller à ce que l’Église puisse librement remplir la vocation que Dieu lui a donnée. Cela signifie : la proclamation de l’évangile, le rassemblement des croyants, le chant et la louange de Dieu, la célébration de la Cène, la bénédiction et la prière les uns pour les autres. La santé mentale et spirituelle des personnes devrait être aussi importante pour nous que la santé physique, si ce n’est plus ! Parce que nous, en tant que croyants, avons des réponses là où d’autres en manquent.  Nous ne pouvons pas laisser le 51ème cherchant Dieu à l’extérieur juste parce que …. Les autorités sont également sous l’autorité et le règne de Dieu ! Et lorsqu’ils établissent des lois et des règles qui contredisent les commandements de Dieu, nous, en tant que disciples de Jésus, sommes toujours, en fin de compte, sous Son autorité en premier lieu. Si quelqu’un veut utiliser le masque et garder la distance – ok. Mais refuser les gens – jamais ! Que ferons-nous s’ils dictent que seules les personnes vaccinées sont autorisées à assister aux cultes ? Nous devons fixer le cap à temps – sinon, nous serons frappés sans être préparés. Tous ceux qui disent A ne sont pas obligés de dire B ; B peut être faux…..

Cela commence par de « petites choses » : on interdit le chant. Quand y a-t-il eu une telle folie ? Et nous acquiesçons, nous nous conformons et nous nous taisons. Nous faisons ce qu’ils disent. Nous croyons ce qu’ils disent. Mais où cela va-t-il nous mener? Je viens de voir un film sur la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Il est choquant de voir comment la population du vaste empire soviétique était maintenue sous contrôle par la peur. Comment les dissimulations, les déformations, les mensonges et les menaces ont été utilisés pour maintenir et manipuler les gens dans cette captivité de la peur. Celui qui ne pensait et n’agissait pas en conformité était mis à l’écart, n’appartenait plus à la grande masse du peuple; il perdait des privilèges dans les choix de carrière, les promotions, le logement, les voyages, et il était isolé de ses amis, etc. Cela vous semble-t-il familier ? Celui qui n’obéit pas et ne se fait pas vacciner dans notre pays aujourd’hui fera bientôt l’expérience des conséquences que cela aura pour lui. Que ce soit la carte du parti, l’étoile jaune ou le carnet de vaccination vert. Tous ces « signes d’identification » conduisent à une société à deux classes. La bonne nouvelle est que ceux qui sont nés de Dieu n’appartiennent à aucune « classe », mais au Royaume de Dieu. Nous appartenons à l’Agneau de Dieu et le suivons. Nous aimons tout le monde et nous prions pour tout le monde. Dans tous les troubles et les conditions chaotiques, nous surmontons par la foi et nous nous en remettons à la direction de l’Esprit Saint et de la Parole de Dieu. Par conséquent, nous devons être nés de Dieu !

W. W.

Les commentaires sont clos.